Blog Progresser en photo

Rechercher la bonne lumière

Introduction

Lorsque j’ai commencé la photographie il n’y avait pas de tutos YouTube, j’ai commencé à apprendre en lisant le magasine « phototech ». J’aimais beaucoup ce magazine et je voyais souvent revenir de manière différente, des articles du genre: « Photographier à l’heure dorée », « La golden hour, la meilleure lumière pour vos photos ».

Ensuite, est venu YouTube. Je dois dire que ce media m’a grandement fait évoluer de par sa gratuité, pas besoin de débourser 6€ pour une astuce. À l’image de Phototech, sur Youtube beaucoup de tutoriels sont apparu sur la golden hour.

Tout ce contenu a fait naître chez moi l’idée, qu’une photo réalisée à midi, serait par essence, mauvaise !

« La lumière est trop dure ! Trop disgracieuse ! »

Je suis passé à côté d’opportunités parce que je me disais que ça ne valait pas la peine de sortir son appareil photo puisque nous n’étions pas à l’heure propice pour une bonne lumière.

Aujourd’hui j’écris cet article pour vous expliquer que toutes les heures de la journée sont bonnes et pour que vous ne fassiez pas la même erreur que moi.

Précision tout de même, je ne dis pas qu’il ne vaut pas le coup de se lever tôt le matin ou de rester le soir pour profiter de cette lumière mais simplement que si vous n’en avez pas l’opportunité, cela ne doit pas vous arrêter

La golden hour c’est quoi ?

Bon déjà, si jamais vous êtes passé à côté de tous ces tutos, vous pouvez peut-être vous demander: « mais de quoi il parle avec sa « goldeun aoueur »? ».

La golden hour est une lumière dorée, très horizontale qui apparait au lever du soleil et à son couché. Elle est très prisée par les photographes de paysage, mais aussi par les portraitistes.

Personnellement, je n’ai pas beaucoup d’exemple à montrer donc je vous propose cette photo ci-dessous prise à Madrid quelques minutes après le lever du soleil :

Lever du soleil Madrid

La lumière douce

Au-delà de la golden hour, on apprend à faire des photos en début ou en fin de journée, car la lumière y est plus douce et que « c’est plus joli ». En réalité c’est plus joli uniquement si pour votre sujet vous avez besoin d’une lumière douce.

Lorsque je regarde les photos de Khalik Allah, j’apprécie les lumières fortes des éclairages publics et des néons colorés des magasins.

Photo d'un habitant de Harlem en train de fumer

© Khalik Allah

Tu t’es fâché avec le flash ?

Au début j’étais totalement réfractaire, puis à force de regarder son travail j’ai fini par commencer à apprécier ses photos. Bruce Gilden fait exactement ce qu’on vous dit tout le temps de ne pas faire, il photographie au flash de façon… brutal.


© Bruce Gilden

Conclusion

Chaque lumière raconte quelque chose, une lumière douce pour parler d’instants en famille, une lumière dure pour parler de la dure réalité de la vie. Ou pourquoi ne pas faire l’inverse, à la manière du personnage de Michael Madsen qui torture un flic dans Reservoir dogs, sur une musique de Stealers Wheel: « Stuck In The Middle With You ».

Faites ce que vous voulez, mais sachez pourquoi vous le faites (ou pas ?)

Voilà je ne vais pas écrire pour écrire, le cœur du message est celui-ci: Toutes les lumières sont belles, pour autant que vous sachiez les regarder.

Ça fait longtemps que j’ai commencé cet article en le laissant dans un coin de mon ordinateur, ce qui m’a donné envie de la ressortir du bureau c’est une vidéo d’Eric Kim : « All light is good light »

Voir la vidéo en anglais juste ici :

Suivez moi sur Facebook et Instagram

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.