Blog Progresser en photo

Apprendre la photo avec Schwarzenegger

Tu ne l’attendais pas cet article, alors je l’ai écrit.

C’était un mardi. J’étais à la salle de sport et je faisais une séance dos. Comme je n’aime vraiment pas la musique que l’on entend dans la salle, j’écoute des podcasts pendant mon entrainement. Ce jour-là, c’était Gilles Lartigot que j’avais à l’oreille, il parlait de sport et donc à un moment de Schwarzenegger et de ses six règles du succès.

Voilà comment je me retrouve aujourd’hui à vous parler de Schwarzenegger et de photographie.

PS: la photographie en en-tête est signée Annie Leibovitz. Il s’agit de Arnold Schwarzenegger et de Maria Shriver, sa femme

1.     Ayez confiance en vous

La première règle est donc celle-ci, ayez confiance en vous ! Comme j’ai essayé et comme j’essaie encore de le faire. Cherchez-vous. Cherchez qui vous êtes. Trouvez cela et vous trouverez votre voie, ensuite suivez-la et ayez confiance en vous. Lorsque j’ai écrit mon article « ma retouche noir et blanc »

j’étais dans l’objectif de mieux me connaitre, pour mieux connaitre mon chemin à suivre, lisez le si vous voulez trouver une piste de recherche.

2.     Ne suivez pas les règles

Transgressez les règles, pas les lois. Transposer à la photographie, cette règle peut être transposée à la photographie de cette manière : Ne suivez pas les modes et les courants photographiques. En lien avec la première règle, suivez votre voie et envoyé les règles se faire e……

(Suivre une règle qui dit de ne pas suivre les règles…)

3.     N’ayez pas peur d’échouer

Je ne perds pas le nord, encore une fois je vous renvoie à un autre de mes articles « l’importance d’échouer ».

Dans celui-ci je conclus en disant « une journée sans échec est une journée perdue ». Si vous êtes dans une démarche de constant apprentissage, vous serez amené à échouer. À ce moment, il vous faudra comprendre la raison de votre échec et de cette manière vous en sortirez grandi.

4.     Ne faites pas attention aux médisants

« Ne faites pas attention aux médisants » ça n’est pas la même chose que « ne faites pas attention aux critiques ». Plus vous évoluerez dans votre domaine, plus vous serez aux vues des gens jaloux. Vous pouvez être sûr qu’eux ils n’échouent pas souvent, ils restent bien au chaud dans leur zone de confort et n’accomplissent pas grand-chose. À l’inverse, une critique constructive peut vous aider à vous améliorer.

5.     Bosser jusqu’à atteindre vos limites

Le travail… Je ne vous donnerai aucune référence puisque je ne sais plus d’où je tiens ça. Mais dans un livre que j’ai eu dans mon adolescence, il était conté l’histoire d’un homme, passionné de golf et purgeant une peine de prison.

Chaque jour, il se prenait du temps pour s’imaginer jouer au golf. Il visualisait tout ! Il posait la balle, il choisissait le club de golf, il se visualisait faire un swing parfait etc… Il ne faisait aucun geste, il se contentait simplement de s’imaginer le faire. À sa sortie de prison, il partit jouer… Au golf. Le constat était clair, il avait nettement progressé. Sans jamais jouer, juste en s’imaginant jouer de façon régulière.

Hé bin figurez-vous qu’il aurait encore plus progressez en allant golfer tous les jours ! Alors, arrêtez avec vos excuses, allez prendre des photos et mettez en place des projets de plus en plus ambitieux au fur et à mesure de vos progrès.

Si vous êtes en prison… Vous pouvez faire de la Air-photographie

6.     Soyez solidaire

Règle importante ! La plus importante ! La plus importante de toute votre vie ! Soyez Solidaire ! Arrêtez de vous prendre pour Tony Montana « ye me souis fait tout seul » Tu mens ! Tout ce que tu as, tu ne l’as pas eu seul, il y a le travail, oui. Mais tu n’as rien tout seul. Soyez solidaire !

Suivez moi sur Facebook et Instagram

Soyez solidaire !

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.